Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Depuis quelques semaines, on observe dans le microcosme politique quelques velléités à vouloir changer le nom de son Parti. Que ce soit à l’extrême droite de Marine Le Pen, à l'UMP, de Nicolas Sarkosy ou au Parti socialiste ...(Manuel Valls s'étant exprimé en ce sens dans " l'OBS"il y a quelques jours) . C'est à qui trouvera dans la corbeille politique , un nouveau nom le plus attractif possible !...

Chacun observera que le patronyme d'un parti politique constitue pour ses militants une bannière identitaire à laquelle ils se réfèrent le plus souvent .

Parmi tous les partis politiques en France, tous n'ont pas la même appréhension de cette question.En effet le Parti Radical,le plus vieux parti politique Français , créé en 1901 n'a jamais voulu changer son nom. De même, le Parti communiste Français créé lui en 1920, a aussi refusé cette mutation, même après l'effondrement de l'URSS. Pourtant il aurait eu de nombreuses raisons pour le faire....

Changer de nom n'est donc pas anodin .En le faisant, un parti s'engage ,en même temps, à rompre avec son passé. Il provoque une rupture symbolique qui constitue , vis à vis de ses militants, une véritable cassure affective ...

Pour le FN, changer de nom , est rendu nécessaire en raison de l'héritage historique,sociétal ,culturel dont sa Présidente a hérité ...L'ancien Président lui a légué , tant par ses incartades historiques ou ses saillies xénophobes, une image si délétère qu'elle représente un grave handicap pour un parti qui se voudrait de gouvernement...

Il lui reste encore du chemin à parcourir,mais craignons que l'opération finisse par rassurer les déçus de "l'UMPS" en les attirant dans ses filets comme l'alouette dans le miroir....

Pour l'UMP, rattrapé par toutes les affaires "Bigmalion" et autres turpides ...son futur-nouveau Président (Nicolas Sarkosy )voudrait ,par ce tour de passe-passe ,tourner la page d'un passé récent, en se dédouanant de tous les manquements dont il s'est rendu coupable ...Vaste programme!

Quant au Parti socialiste, c'est un débat d'un autre niveau, car il est essentiellement idéologique. Ce débat lancé par Manuel Valls n'est pas sans rappeler le celui voulu (déjà) en 1991 par Michel Rocard ,alors premier ministre ;

A époque on parlait du débat des deux "gauche"!

Michel Rocard souhaitait, à parti de l'exemple de Gérard Schreeder en Allemagne ou Tony Blair en Angleterre, créer un "deuxième gauche" ...Cette dernière étant plus libérale, associée plus au centre, sans rejeter les partis de gauche...

François Mitterand .non sans ironie répondait à ce dernier :

-"Il ne faut pas craindre son histoire,il ne faut pas avoir peur de ce que l'on est.Il faut avoir confiance en l'avenir ...Cela représente une belle somme de sacrifices et d'idéal.Pourquoi laisser ça au bord de la route ?"....

Nous ne sommes pas loin de penser comme lui ,considérant aujourd'hui que les grands courants de pensées demeurent immuables.Nous en observons deux principaux:

- le conservateur traditionaliste

- le révolutionnaire -libéral-réformiste

Chacun d'eux à dans son entre,des groupuscules éparpillés ,plus activistes,plus ultras qui oscillent souvent en fonction d'intérêts plus divergents les uns que les autres. Mais qu'on ne s'y méprenne pas , les courants dont ils sont issus,qui les génèrent, demeurent leur socle de référence et cette situation perdure encore aujourd'hui.

Il en sera ainsi tant que la France se réfèrera à la Constitution de la Vème République

Le nom d'un parti peut bien changer, mais on peut se poser la question de son utilité .En effet ,son référentiel politique demeure de manière immuable. il n'est pas utile pour toutes ces raisons ,d'en faire un acte majeur de transformation politique et sociétale . Il en va ainsi de notre façon de gérer la vie politique en France .

Faut-il changer le nom du PS ?....
Tag(s) : #politique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :